T Chi Chuan
Le lent

 

 

 

 

La partie lente du Taï Chi Chuan est un enchaînement très précis de mouvements qui s’inscrivent dans une mouvance douce, alliant à la fois le geste et la pensée au cœur d’une apparente immobilité.

L’important est de se laisser flotter, comme on le ferait sur une vague, en restant conscient, intériorisé. C’est tout d’abord la pratique de la lenteur qui permet la prise de conscience des détails du mouvements et cette conscience amène au centre.

Il y a dans cette pratique un lien trés étroit poignet/cheville, coude/genou, épaule/hanche avec l'arbre de vie : la colonne vertébrale.

Autour de cet axe s'articulent en parfaite harmonie, le haut et le bas, l'avant et l'arrière du corps, la gauche et la droite, le tout lié grâce à un enracinement dans le sol par un fléchissement des genoux et une adhérence du pied au sol.


Comme un arbre avec ses racines, son tronc, ses branches, ses feuilles, le corps prend sa place et évolue, bercé par la mouvance du geste et la musique intérieure.


© 2004 M. Roldes