T Chi Chuan
Le rapide

 

 

 

 

Issu de la partie lente du Taï Chi Chuan, le rapide met en évidence de nombreux nouveaux mouvements, alliant l’élasticité et la promptitude. Il ne s’agit pas d’explosion de force physique, mais d’exercer la spontanéité du geste en le rendant à la fois plus fluide, plus court et plus rapide.

Bien faire la différence entre puissance et violence, mollesse et souplesse.

La partie rapide n'est pas constituée de gestes secs et bloqués en fin de mouvements, mais d'un racourcissement des bras.
Le mouvement des bras est moins ample que pendant la partie lente, et ainsi, le geste devient condensé, précis, efficace, énergique.
La fin du mouvement entraîne aussitôt le début du suivant, sans interruption, comme dans le lent. Le Chi se libère mais ne se perd ni ne se bloque.

 

 


© 2004 M. Roldes